SOFILM
Patrick Sandrin

Patrick Sandrin

Producteur
et Fondateur
de Sofilm

PATRICK SANDRIN

Photographe, réalisateur, puis producteur pendant 15 ans, avec Arion production (1983) et Les Films du Cyclone (1987), il produit et coproduit des films qui se tournent sur les 4 continents avec une ligne éditoriale plutôt singulière, des sujets souvent engagés, des auteurs confirmés dont : Werner Herzog, Alain Tanner, Nikita Mikhalkov, Paulo Rocha, Alain Fleischer, Valéria Sarmiento, Mahmoud Hussein, Fina Torrés, Emilio Pacull.

  • + de 25 films, fictions et documentaires, sélectionnés en compétition dans les principaux festivals, Cannes, Venise et Berlin.
  • Une caméra d’or à Cannes avec "Oriane" de Fina Torrés.
  • Un lion d’or à Venise pour “Urga” de Nikita Mikhalkov pour lequel il développe avec l’auteur, le sujet, effectue les repérages en Mongolie, prépare les accords de tournage avec les autorités chinoises, et trouve une partie du financement dont l’avance sur recettes.
    Arion production cèdera la production déléguée du film à Caméra One (M. Seydoux).
  • + de 20 ans de partenariat avec la profession et les institutions bulgares.
    Une histoire humaine autant que professionnelle, qui débute au moment de la chute du mur de Berlin.
    Après avoir été membre de plusieurs commissions pour le CNC dont l’avance sur recettes et l’aide à la diffusion, Patrick Sandrin est membre du fonds ECO, celle-ci avait pour mission d’aider les auteurs des pays de l’Est en favorisant les coproductions avec ces pays.
  • Il est à l’origine des 2 premières coproductions franco/bulgare avec le film de Peter Popzlatev "Quelque chose dans l’air” et “Elle” de Valéria Sarmiento dont le tournage se fera à Sofia.
  • Par la suite, il coproduira plusieurs films du jeune cinéma bulgare avec des productions locales.
    La création de Sofilm fut concomitante d’une période de transition particulièrement difficile pour ce pays et la profession.

Une coopération culturelle régulière avec :

  • l’organisation de 2 panoramas du cinéma bulgare à Paris, coproduits avec le Ministère de la Culture bulgare et Madame Irina Bokova, alors Ambassadeur de Bulgarie en France, et actuellement Directrice Générale de l’UNESCO.
  • l’un en 1998
  • l’autre en 2006 (pour l’entrée de la Bulgarie dans l’espace européen).
  • la création d’une fondation : Culture et développement,
    Celle-ci organise des Classes Libres, colloques thématiques avec des sujets transdisciplinaires, qui expertisent les enjeux du cinéma (esthétique et regard critique).
    Sur 2 jours, sont programmés de nombreux films ou extraits de films, les intervenants invités développent leurs sujets et croisent leurs réflexions.
    www.laclasselibre.com
  • des aides au développement de projets locaux
  • l’organisation d’événements et d’expositions internationales

En 2005, Patrick Sandrin est nommé au grade de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres pour son activité de producteur tant en France qu’en Bulgarie.

SERVICES
REFERENCES
REPERAGE
INFOS